Gestes de proximité

PILOTER ET FACILITER LES GESTES DE PROXIMITÉ

Les salles informatiques et les Datacenters sont constitués d’un agencement complexe mais inter-cohérent d’équipements technologiques et structurels. En constante interaction, ces éléments appartiennent soit au domaine des services de soutien du bâtiment, soit au système informatique hébergé. Gestion de l’énergie, puissance de calcul, capacité de stockage des données, contrôle d’accès, tolérance à la panne… : une telle diversité thématique incite à la parfaite maîtrise de la gestion des changements en salle. Afin de prévenir les répercussions potentiellement néfastes des gestes de proximité, ces derniers ne doivent pas être considérés isolément.

Contenu mis à jour le 27 octobre 2019

Les gestes de proximité intéressent les modifications en salle portant sur les matériels informatiques : rackage, câblage, maintenance, mise sous-tension… . Ces thématiques appellent à leur tour les compétences spécifiques permettant une réalisation efficace de terrain.

Gestes de proximité : pas sans un Change Management réel et sérieux

Pour autant, une salle informatique n’est pas un libre-service que chacun peut modifier en toute autonomie. A ce titre, il importe que les directeurs informatiques soutiennent fermement leur chef de salle. Car les gestes de proximité doivent systématiquement intégrer l’ensemble des paramètres de contexte et d’impact. Ceci implique la mise en place d’un processus de validation découlant d’une authentique gestion des changements. En effet, les équipes en charge des actes IMAC (pour : Install, Move, Add, Change), lesquels couvrent l’activité quotidienne des évolutions à porter en salle informatique, opèrent à la frontière de différents métiers. Par exemple :  une action aussi courante que le provisionning de nouveaux serveurs requiert notamment, au minimum et outre le savoir-faire et l’outillage adéquats :

  • l’évaluation de l’impact capacitaire en fourniture d’énergie, pour les baies concernées ;
  • un positionnement en salle respectueux de la stratégie d’efficience énergétique de l’organisation ;
  • un raccordement aux réseaux de courant fort et faible conforme aux options de disponibilité et de segmentation IT ;
  • l’application des normes signalétiques de l’organisation ;
  • le respect des choix d’urbanisation et la conformité aux critères de qualité d’emploi des espaces de distribution ;
  • la prise en compte des spécifications de répartition de la charge au sol (surtout en présence d’un plancher technique) ;
  • l’application de méthodes d’intégration qui garantissent le maintien de la qualité de l’air en salle informatique ;

C’est pourquoi la gestion collégiale et rigoureuse des gestes de proximité s’avère incontournable. Aucun changement ne doit intervenir en salle sans validation multipartite. Le CMS (la CMDB) qui préside au Change Management peut également alimenter le DCIM à même de simuler les différentes options d’intervention et d’en anticiper les effets. Tandis que la modélisation numérique de la salle informatique permet quant à elle d’évaluer l’impact des modifications majeures.

Faciliter le travail des exploitants et acteurs des gestes de proximité

Ceux qui réalisent les gestes de proximité sont les exploitants de la salle informatique et les intervenants spécialisés ponctuels. Les uns comme les autres apprécient une salle techniquement lisible. Si le câblage réseau forme une masse grouillante en arrière de baie, ou si l’étiquetage IT est lacunaire, le risque de manipulation erronée augmente drastiquement. Le chef de salle rend donc service aux exploitants en rejetant résolument toute installation non conforme : l’accumulation de petites imperfections, tant du côté du facility management que de celui de l’IT, conduit irrémédiablement  à des situations ingérables.

Dans le même esprit, il importe de respecter les standards en matière d’espacement et d’ergonomie. Intervenir sur un équipement en salle implique parfois son retrait partiel depuis la baie qui le contient. Dimensionner la largeur des travées en adéquation avec cette contrainte permet alors aux exploitants d’exercer facilement un acte de maintenance.

Pour se former :

cellaconsilium-logo

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.