Articles

PDU

FONCTIONS DES PDU D’ARRIÈRE DE BAIES

Contenu mis à jour le 14 janvier 2018

Distribuer et répartir de façon redondante la fourniture d’électricité au niveau des équipements IT localisés dans les baies informatiques nécessite l’emploi d’unités de distribution d’énergie (PDU – Power Distribution Unit). Matérialisant la terminaison des chaînes de distribution énergétiques en salle, les PDU assurent l’organisation de la capillarité et de la lisibilité nécessaires à l’exploitation. Indispensable lorsque le nombre d’alimentations à connecter peut aisément avoisiner les 70 éléments par rack. Lire la suite

ServersRear

ASSURER LA DOUBLE-ALIMENTATION ÉNERGÉTIQUE DE L’IT DE BOUT EN BOUT

Dans le cas idéal, aucun équipement IT électriquement mono-alimenté ne devrait être accepté en salle informatique pour y être exploité. La salle informatique fournit en effet aux composants informatiques qu’elle contient une alimentation énergétique redondée, provenant de deux sources distinctes, chacune de celle-ci s’avérant capable de prendre en charge la totalité de la puissance électrique nécessaire au fonctionnement du système d’information. Les équipements double-alimentés, fabriqués pour l’exploitation en salle informatique et en Centre de données, sont ainsi simultanément raccordés à chacune de ces deux sources électriques.

Lire la suite

RiskMeasure

SPÉCIFICITÉS DU RISQUE EN SALLE INFORMATIQUE

La gestion du risque en salle informatique impose de tenir compte de ses principales fonctions et caractéristiques associées, au rang desquelles on peut citer la forte concentration d’actifs IT fédérés (matériels et immatériels) d’importance cruciale pour le fonctionnement du Système d’Information : serveurs, zones de stockage de la donnée, équipements actifs de réseau et câbles… ; la salle informatique comporte également des éléments d’infrastructure indispensables à la bonne marche de l’IT, destinés par exemple à assurer l’apport énergétique aux équipements informatiques, à offrir un espace de distribution cohérent et lisible pour le courant faible, à assurer et optimiser la gestion thermodynamique de la salle.

Lire la suite

Coworkers

ACCÉLÉRER LA REPRISE DU SERVICE APRÈS UN INCIDENT MAJEUR D’EXPLOITATION

Les accidents grave d’exploitation (ceux qui occasionnent une rupture locale de service aux utilisateurs, comme par exemple : une interruption complète de l’alimentation énergétique d’un Centre de données ou d’une salle informatique in-house) sont d’ordinaire couverts, pour leurs principaux impacts, par un Plan de Continuité Informatique. Le PCI s’inscrit lui-même dans le Plan de Continuité d’Activité de l’organisation propriétaire des actifs matériels et immatériels de la sphère IT. L’inaccessibilité locale du service n’est alors généralement par perceptible par l’utilisateur final, dont les requêtes sont redirigées et prises en charge par d’autres nœuds de traitement de l’information. A cet égard, la notion même de Cloud Computing peut être envisagée comme une combinaison des offres IaaS/PaaS/SaaS et d’une fonction de continuité mondialement distribuée parmi les Data Centers des cinq continents. Cette distribution internationale de services simultanément actifs confère à l’offre Cloud la crédibilité nécessaire en matière de résistance aux incidents et induit un partage de la détention et de l’exploitation des actifs entre l’organisation cliente et le fournisseur du service Cloud. Dans le cadre d’une solution SaaS, l’organisation cliente ne possède « que » ses données ; avec une offre PaaS, elle détient et exploite de surcroît les licences d’exploitation et les configurations des systèmes et des applications, tandis que la gestion matérielle au sens large (agencement, énergie, climatisation, maintenance, réseaux, télécoms…) demeure la prérogative du fournisseur de services.

Lire la suite

DiskArrayFire

GESTION DU RISQUE EN SALLE INFORMATIQUE – IDENTIFIER LES SOURCES POTENTIELLES D’INCIDENT

En matière d’appréciation des risques pouvant survenir et perturber la production de la salle informatique, disposer d’une grille d’évaluation permet de déterminer les priorités de traitement des menaces, mais ne fournit pas de méthode particulière pour les répertorier en amont de l’évaluation. Typiquement, les sinistres particulièrement spectaculaires que sont les incendies de salles informatiques ou bien les séismes (pour les zones concernées) sont bien présents dans l’esprit des exploitants de salle et donnent par conséquent lieu, quasi-systématiquement, à des mesures de prévention et de protection. Cependant, il existe bien plus de pannes mécaniques de CTA, d’effondrements de faux-plancher à l’aplomb d’un rack surchargé ou d’extinctions accidentelles d’une source énergétique que d’incendies en salle informatique.

Lire la suite

RiskLevel

APPRÉCIATION DU RISQUE EN SALLE INFORMATIQUE – CONCEVOIR UNE MATRICE D’ÉVALUATION

La concentration et la valeur (financière, opérationnelle…) des actifs matériels et immatériels localisés en salle informatique incitent l’organisation propriétaire à disposer d’une grille de lecture opérationnelle et pragmatique en matière d’analyse et de prévention des risques de sinistres. La constitution d’une cartographie des menaces doit tenir compte de la complexité de l’écosystème technique constitutif de la salle informatique. Pour autant, la diversité des sources potentielles d’incidents ne doit pas conduire à une divergence méthodologique de gestion des risques ni de réduction des menaces. Bien au contraire, il importe de prolonger le pilotage global et inter-cohérent de la salle informatique par son organisation propriétaire jusqu’au management des risques, afin d’éviter les surcoûts et dommages issus d’une appréciation des risques non harmonisée.

Lire la suite

APPROCHES SECTORIELLES DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

Considérant les limites de l’indicateur historique de performance énergétique P.U.E. (pour Power Usage Effectiveness), le consortium The Green Grid propose depuis juin 2016 un nouveau modèle d’évaluation qui introduit les critères d’efficience et de résilience en matière de gestion thermique, nommé P.I. (pour Performance Indicator). L’intérêt de P.I. réside notamment dans sa capacité prédictive qui introduit les notions de conformité thermique (mesure du taux d’équipements IT bénéficiant de conditions thermiques favorables) et de résilience thermique (mesure du taux d’équipements IT bénéficiant de conditions thermiques acceptables en contexte de panne ou de maintenance de la fonction climatisation).

Lire la suite

TIER UPTIME INSTITUTE vs. STANDARD TIA-942

Y compris sur le continent américain, la confusion est encore fréquente entre le système de classification Tier proposé par The Uptime Institute (TUI) et les spécifications énoncées par The Telecommunications Industry Association (TIA) au niveau du standard ANSI/TIA-942-A. Cet amalgame fut longtemps favorisé et entretenu par l’emploi du terme « Tier » (niveau, degré, échelon) dans les publications des deux organismes, au moins jusqu’en 2014, année durant laquelle TIA entreprit de retirer cette formulation du standard TIA-942.

Lire la suite

LTE-NRU : LES FONDAMENTAUX D’UNE CONCEPTION RÉUSSIE

Puisque les Locaux Techniques d’Étage (LTE) relèvent de la plupart des problématiques de conception rencontrées par ailleurs lors de la constitution des salles techniques et informatiques, il devient possible d’anticiper la nature et le dimensionnement des différents chantiers qui président à leur mise en place et/ou leur optimisation. La création d’un modèle documentaire de référence par type de local permet de transmettre les spécifications techniques aux différentes spécialités à l’œuvre sur le terrain de la conception, tout en motivant et qualifiant les écarts ponctuels à la cible, lorsqu’un compromis tenant compte de la confirmation architecturale du bâtiment s’avère nécessaire.

Lire la suite

MESURER L’EFFICACITE ENERGETIQUE DU CENTRE DE DONNEES

L’une des fonctions fondamentales du DataCenter consiste à assurer l’alimentation électrique continue des équipements informatiques qu’il contient. Cependant, les matériels IT ne constituent pas l’unique poste de consommation énergétique des Centres de données : leur fonctionnement provoque, par exemple, un dégagement de chaleur qu’il convient de traiter par l’emploi de dispositifs de climatisation et de canalisation/confinement des flux d’air. Lire la suite