CONCEVOIR LE CAHIER DES CHARGES POUR L’HEBERGEMENT D’UNE SALLE INFORMATIQUE : LES CARACTERISTIQUES FONDAMENTALES

Initier une consultation pour l’externalisation d’une salle informatique, puis sélectionner la meilleure offre parmi celles soumises par les hébergeurs et exploitants de centres de données, implique la formalisation d’une expression de besoin rigoureuse et exhaustive. Celle-ci doit rendre compte des aspects quantitatifs et du niveau de qualité attendus pour chaque service et processus d’infrastructure support du système d’information, ainsi que s’avérer précise en matière de périmètre confié, selon que l’on souhaite déléguer telle ou telle partie de l’exploitation courante.

Pour ce faire et afin d’éviter toute ambiguïté, il convient de rédiger le cahier des charges en tenant compte des spécifications courantes en matière de pratiques d’hébergement, et d’y adjoindre un inventaire actualisé des actifs matériels à considérer, assorti d’une projection évolutive à court et moyen terme. Parmi les critères de sélection d’un hébergeur, les caractéristiques intrinsèques du centre de données jouent un rôle permissif sur son éligibilité : sûreté de son emplacement géographique et opportunités locales, proximité des backbones Télécom, sécurité et contrôle des modes d’accès résultant notamment de la configuration du bâtiment, commodités logistiques mises à disposition.

Ces caractéristiques s’étendent à la structure interne du DataCenter en matière de cloisonnement des activités techniques, de résistance aux sinistres et de capacité à souscrire à la fourniture de l’ensemble des processus nécessaires au fonctionnement des systèmes informatiques : distribution du courant fort (énergie électrique) et du courant faible (réseau informatique), espaces d’agencement, gestion thermique, circulation/assainissement de l’air et supervision d’infrastructure. Le cahier des charges pour l’hébergement d’une salle informatique doit quantifier l’évolution des aspects capacitaires de ces fonctions, ainsi que les taux de disponibilité et de continuité jugés acceptables.

Qualifier d’emblée l’attendu par référence aux normes et règlementations en vigueur permettra de consolider ultérieurement les clauses contractuelles ; contrairement aux dispositions règlementaires, la grande majorité des normes techniques ne revêt pas un caractère obligatoire : la sélection pertinente de celles explicitement citées au cahier des charges permet de s’assurer du niveau de qualité pourvu par les offres des soumissionnaires.

Pour se former :

cellaconsilium-logo

Conception de Salle Technique – Data Center

Energie – Data Center

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.