Articles

Gaz Extinction des incendies

FLUIDES D’EXTINCTION DES INCENDIES : OBJECTIFS OPÉRATIONNELS

Les départs de feu en salle informatique constituent un péril de premier ordre. La probabilité d’apparition de feux couvants augmente avec la densité énergétique et l’intensité de la dissipation thermique caractéristiques des zones techniques. Ils génèrent alors d’importants dégagements de fumée, extrêmement corrosifs pour les circuits imprimés des équipements électroniques. En dépit des efforts de prévention, une attention particulière doit ainsi être accordée au traitement efficace des foyers potentiellement détectés. Une stratégie de réponse éprouvée consiste en la combinaison d’une détection précoce (ASD) et d’une extinction automatisée des incendies. Cette dernière doit préserver tant le fonctionnement des équipements que la santé des personnes. Brouillards d’eau et fluides d’extinction se partagent désormais le marché des nouvelles implémentations.

Contenu mis à jour le 24 mars 2019

Lire la suite

CRITÈRES ÉNERGÉTIQUES ET CLIMATIQUES DE LOCALISATION DES CENTRES DE DONNÉES

Par nature, les Datacenters sont très énergivores, puisqu’une de leur vocation première consiste à approvisionner en électricité, de façon ininterrompue, d’importantes quantités de matériel informatique dont la densité ne cesse par ailleurs de croître. Ils représentent collectivement environ 5 % de la consommation électrique mondiale (en France : 9% ; individuellement, ils peuvent consommer autant qu’une ville de plusieurs dizaines de milliers d’habitants). Les Datacenters dépendent ainsi fortement de la disponibilité des sources d’énergie pourvues par le tissu géoéconomique local.
Lire la suite

alleefroide

ALLÉES FROIDES & ALLÉES CHAUDES, PRINCIPES GÉNÉRAUX DE MISE EN ŒUVRE

Contenu mis à jour le 08 juillet 2018

Garantir l’efficience de la climatisation en salle informatique implique de maîtriser correctement l’acheminement de l’air froid jusqu’aux zones pertinentes, ainsi que l’évacuation de l’air chaud produit par effet de dissipation thermique des équipements IT. Question de performance énergétique et de cohérence avec les économies menées par ailleurs sur le poste Refroidissement. Si la salle informatique est dotée d’un faux-plancher de hauteur suffisante et si le nombre de baies est suffisamment important pour permettre un agencement sous forme d’allées, l’organisation spatiale de la zone technique peut être optimisée à dessein d’augmenter drastiquement le retour sur l’investissement consenti dans les chaînes de production de froid.
Lire la suite

PDU

FONCTIONS DES PDU D’ARRIÈRE DE BAIES

Contenu mis à jour le 14 janvier 2018

Distribuer et répartir de façon redondante la fourniture d’électricité au niveau des équipements IT localisés dans les baies informatiques nécessite l’emploi d’unités de distribution d’énergie (PDU – Power Distribution Unit). Matérialisant la terminaison des chaînes de distribution énergétiques en salle, les PDU assurent l’organisation de la capillarité et de la lisibilité nécessaires à l’exploitation. Indispensable lorsque le nombre d’alimentations à connecter peut aisément avoisiner les 70 éléments par rack. Lire la suite

CorrosonCI

PROPRETÉ DE L’AIR EN SALLE : SYNTHÈSE DE CE QU’IL FAUT ABSOLUMENT RETENIR

Les spécifications ASHRAE concernant les températures de fonctionnement en salle informatique ainsi que la teneur en humidité (hygrométrie) de son air intérieur sont communément comprises et intégrées dans les actes de conception et d’exploitation. Cependant, concernant la qualité de cet air intérieur, l’ASHRAE propose également un volet encore largement méconnu, dédié à sa propreté et qui s’appuie sur divers standards tels que ISO 14644-1 et ANSI/ISA 71.04-2013.

Lire la suite

DCKolosArctique

OPTIMISER LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DE LA FONCTION REFROIDISSEMENT : LE FREE COOLING

Contenu mis à jour le 12 décembre 2017

Les systèmes de refroidissement classiques sont énergivores : 1 kW de puissance électrique consommée par l’IT engendre une charge thermique telle qu’1 « kW-froid » sera nécessaire pour la traiter, c’est-à-dire pour acheminer la chaleur produite par dissipation thermique à l’extérieur du Centre de Données.

Refroidir son Data Center par l’import opportuniste d’un fluide extérieur (air ou eau) librement disponible et de température plus faible que l’air intérieur : tel est en substance le principe du « free cooling », gage de substantielles économies par réduction de l’emploi de mécanismes basés sur des pompes à chaleur ; ces derniers sont alors conservés en tant que dispositifs d’appoint. Les bâtiments les mieux conçus en la matière -et les mieux localisés– réduisent leur consommation électrique de 50 % et utilisent exclusivement un refroidissement de type free-cooling.
Lire la suite

alleefroide

OPTIMISER LE BÉNÉFICE DE L’AGENCEMENT ALLÉES FROIDES/ALLÉES CHAUDES (2/2)

Dans la continuité de notre précédent article sur le sujet, examinons à nouveau quelques moyens d’optimiser le fonctionnement d’un agencement à base d’allées froides/allées chaudes. Afin d’être certain que la totalité de l’air froid soufflé depuis les dalles perforées du faux-plancher servira aux besoins de refroidissement de l’IT (et permettre ainsi d’économiser l’énergie et de diminuer l’usure des dispositifs de climatisation), les couloirs froids peuvent bénéficier d’une zone de confinement conçue à l’aide de matériaux étanches et transparents disposés sur leur pourtour.

Lire la suite

GESTION THERMODYNAMIQUE EN SALLE : LES APPORTS DE LA MODÉLISATION

L’efficacité réelle des dispositifs de refroidissement d’une salle informatique peut être évaluée par une approche métrologique qui consiste, par exemple, à mesurer la température de l’air en face avant des serveurs et autres équipements IT. Typiquement, des telles mesures peuvent être régulièrement opérées en haut, au milieu et au pied de chaque face avant de baie/rack contenant des actifs matériels à refroidir ; puis les valeurs obtenues sont comparées à la cible théorique parmi la plage proposée par l’ASHRAE au regard de ce que les équipements informatiques peuvent supporter. Cette température cible, qui peut varier d’un actif à l’autre, dépend en partie de la stratégie de résilience et d’efficience IT de l’organisation, elle-même fonction de son secteur d’activité et des impératifs de sa clientèle.

Lire la suite

APPROCHES SECTORIELLES DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

Considérant les limites de l’indicateur historique de performance énergétique P.U.E. (pour Power Usage Effectiveness), le consortium The Green Grid propose depuis juin 2016 un nouveau modèle d’évaluation qui introduit les critères d’efficience et de résilience en matière de gestion thermique, nommé P.I. (pour Performance Indicator). L’intérêt de P.I. réside notamment dans sa capacité prédictive qui introduit les notions de conformité thermique (mesure du taux d’équipements IT bénéficiant de conditions thermiques favorables) et de résilience thermique (mesure du taux d’équipements IT bénéficiant de conditions thermiques acceptables en contexte de panne ou de maintenance de la fonction climatisation).

Lire la suite

OPTIMISER LE TCO DE LA FILTRATION PARTICULAIRE

Le pouvoir filtrant d’un filtre particulaire de salle informatique augmente avec sa durée d’utilisation. Son rôle consistant précisément à s’encrasser en lieu et place des équipements qu’il protège, l’accumulation de particules sur le filtre contribue à renforcer sa capacité d’obstruction vis-à-vis des futures particules indésirables présentes dans le flux d’air entrant. S’il convient de remplacer régulièrement les filtres particulaires d’un centre de données, ce n’est pas donc à cause d’une diminution de leur pouvoir filtrant, mais plutôt parce-que, mal évaluée et mal gérée, l’altération de leur efficacité énergétique constitue le principal centre de surcoût du poste filtration particulaire.

Lire la suite