Articles

Ensemble vers le déménagement de salle informatique

MISSIONS ET DÉFIS DU CHEF DE PROJET DÉMÉNAGEMENT DE SALLE INFORMATIQUE

Une partie des attributions du chef d’un projet “Move” (déménagement de salle informatique) ne diffère guère de la gestion d’un projet standard. Définir et ordonnancer les tâches ; allouer les ressources ; animer la gouvernance ; prévenir les dépassements de délais et de budgets… : le socle habituel d’une conduite classique de projet n’est aucunement remis en cause par la nature de l’opération. Bien au contraire, compte-tenu du risque particulier qu’elle représente.

Cependant, la relocalisation d’une salle informatique ou technique comporte quelques spécificités nécessitant une forme de facilitation. En pratique, l’AMOA du projet se voit très souvent confier sa gestion opérationnelle de détail. L’organisation cliente compte ainsi s’appuyer sur son expérience terrain afin de négocier en douceur certains écueils.

Lire la suite

Gaz Extinction des incendies

FLUIDES D’EXTINCTION DES INCENDIES : OBJECTIFS OPÉRATIONNELS

Les départs de feu en salle informatique constituent un péril de premier ordre. La probabilité d’apparition de feux couvants augmente avec la densité énergétique et l’intensité de la dissipation thermique caractéristiques des zones techniques. Ils génèrent alors d’importants dégagements de fumée, extrêmement corrosifs pour les circuits imprimés des équipements électroniques. En dépit des efforts de prévention, une attention particulière doit ainsi être accordée au traitement efficace des foyers potentiellement détectés. Une stratégie de réponse éprouvée consiste en la combinaison d’une détection précoce (ASD) et d’une extinction automatisée des incendies. Cette dernière doit préserver tant le fonctionnement des équipements que la santé des personnes. Brouillards d’eau et fluides d’extinction se partagent désormais le marché des nouvelles implémentations.

Contenu mis à jour le 24 mars 2019

Lire la suite

Budget déménagement

L’ESTIMATION BUDGÉTAIRE D’UNE OPÉRATION DE TRANSFERT DE SALLE INFORMATIQUE (3/3)

Suite et fin de notre série d’articles Focus sur le thème du budget déménagement à prévoir lors de la relocalisation de salles informatiques. Après avoir évoqué l’apport du déménagement à blanc, la valeur ajoutée du Prestataire de la Relocalisation (le Déménageur spécialisé) ainsi que les importantes tâches de conception qui attendent les différents Maîtres d’œuvre, concluons par l’examen de deux centres de coûts importants bien que non systématiques : le renouvellement des matériels de réseau et les projets d’infrastructure systèmes rendus obligatoires par le déménagement.

Lire la suite

LOCALISATION DES CENTRES DE DONNÉES ET ÉVITEMENT DES MENACES

Les critères climatiques et géographiques qui président au choix de l’emplacement des Datacenters s’avèrent essentiels puisqu’ils influent considérablement sur l’atteinte des objectifs de performance énergétique. Cependant, de nombreux autres paramètres sont également à prendre en compte en matière de réduction des diverses menaces que peuvent présenter l’environnement géographique d’accueil. A tel point, si l’on se réfère aux différentes nomenclatures de risques dont celles proposées par TIA-942, que l’on pourrait de demander s’il est encore envisageable de pouvoir décemment bâtir un Datacenter quelque part. Bien sûr, tout est alors question d’équilibre entre les opportunités économiques et fonctionnelles pourvues par le site d’implantation et la capacité de l’organisation propriétaire à gérer les risques induits par la localisation retenue.

Lire la suite

CRITÈRES ÉNERGÉTIQUES ET CLIMATIQUES DE LOCALISATION DES CENTRES DE DONNÉES

Par nature, les Datacenters sont très énergivores, puisqu’une de leur vocation première consiste à approvisionner en électricité, de façon ininterrompue, d’importantes quantités de matériel informatique dont la densité ne cesse par ailleurs de croître. Ils représentent collectivement environ 5 % de la consommation électrique mondiale (en France : 9% ; individuellement, ils peuvent consommer autant qu’une ville de plusieurs dizaines de milliers d’habitants). Les Datacenters dépendent ainsi fortement de la disponibilité des sources d’énergie pourvues par le tissu géoéconomique local.
Lire la suite

CoolingTower

3 PARAMÈTRES ESSENTIELS POUR LA CONCEPTION D’UNE STRATÉGIE DE REFROIDISSEMENT (2/3)

Suite de notre série de billets concernant l’organisation de l’apport d’air froid en salle informatique. Au-delà de la mise en place de dispositifs de climatisation, le concepteur de salles informatiques (in-house ou hébergées en centres de données) recherche par exemple l’évolutivité capacitaire, la tolérance à la panne, la performance énergétique ou encore un rendement économique aussi élevé que possible. En particulier, la mise en haute-disponibilité de l’apport d’air froid est essentielle à la conduite des opérations informatiques. Une panne prolongée, même partielle, de cette fonction de soutien génère une élévation rapide de température pouvant déboucher sur des arrêts préventifs et automatiques d’équipements IT.

2- Comment organiser la redondance de la fonction refroidissement en salle informatique ?

Avant tout, il convient de bien comprendre que cette redondance s’entend à capacité égale, dans une logique similaire à la redondance énergétique. Une erreur courante consiste à construire une stratégie de tolérance à la panne garantissant un mode dégradé, à 70 ou 75% de la capacité initiale. Or, une capacité de refroidissement insuffisante ne se traduit pas uniquement par une élévation globale de température moins agressive que des climatiseurs totalement inopérants : en réalité, des points chauds apparaissent rapidement aux endroits les moins efficacement refroidis, affichant des températures au-delà des préconisations ASHRAE et provoquant des arrêts localisés d’activité.

C’est d’abord au niveau énergétique, à l’instar des équipements IT, que débute la mise en place du plan de continuité de la fonction refroidissement. Au moins 2 chaînes de refroidissement (2 groupes de climatiseurs) bénéficient chacune d’une chaîne d’alimentation énergétique dédiée, distincte des canaux énergétiques à destination de l’IT. Ces chaînes d’alimentation de climatiseurs proviennent de TGBT distincts, afin de se prémunir de l’impact d’une panne localisée au niveau d’un TGBT.

Chacune des chaînes de refroidissement doit pouvoir prendre en charge la totalité du besoin de l’ensemble de la salle informatique. En mode nominal, la charge de travail est ainsi uniformément répartie entre les deux groupes. Au sein de chaque chaîne, la même logique de répartition de la production de froid entre climatiseurs prévaut, cependant elle peut être optimisée en permettant la panne totale d’un ou plusieurs élément(s) sans report de charge sur l’autre chaîne. C’est pourquoi certaines conceptions privilégient l’intégration de grappes de modules froid de faible capacité plutôt qu’une grosse armoire de climatisation. Afin de mieux résister aux arrêts électriques intempestifs, il est également judicieux d’alimenter quelques climatiseurs par les deux voies énergétiques et de paramétrer la solution de refroidissement de façon à permettre l’inclusion de ces climatiseurs dans le fonctionnement global de l’une ou l’autre des chaînes de production de froid.

 Pour se former :

cellaconsilium-logo

ElectricalSwitchgear

LES PRINCIPALES CAUSES DE PANNE ÉLECTRIQUE EN DATACENTER

Garantir la continuité de l’alimentation électrique des équipements IT constitue l’une des fonctions fondamentales des Datacenters. Pourtant, parmi les nombreux articles de presse relatant les incidents de production dont les Centres de données font encore l’objet (et l’année 2017 fût à ce titre particulièrement féconde…), les départs de feu et les arrêts électriques intempestifs représentent les menaces dont la concrétisation est la plus fréquente. Les concepteurs de Datacenters veillent pourtant à l’implantation judicieuse de ces bâtiments spécifiques en s’assurant de la qualité, de la densité, de la robustesse et de la redondance de l’offre énergétique locale tout en évitant autant que possible l’occurrence de risques environnementaux. La tâche est plus ardue pour les exploitants de salles in-house, contraints par la localisation historique du site et ne bénéficiant pas toujours d’une infrastructure de bâtiment à la hauteur des enjeux.

Lire la suite

FrontPanelDust

CONTAMINATION ENDOGÈNE DE L’AIR DES SALLES INFORMATIQUES

La norme ISO 14644-1 recense les grandes familles « d’environnements maîtrisés », c’est-à-dire : du point de vue de la qualité de l’air nécessaire à la continuité de l’activité dans laquelle ils s’inscrivent. Les laboratoires pharmaceutiques, les blocs opératoires, les centres de production de composants électroniques, l’industrie de transformation laitière… et les salles informatiques in-house ou en Centre de données, pour ne citer que ces exemples, sont ainsi répartis par le standard international selon des degrés de propreté particulaire plus ou moins restrictifs. En salle informatique, malgré les efforts déployés par les concepteurs pour atteindre un objectif de Qualité de l’Air Intérieur « ISO Class 8 » (concentration maximale : 3,52 millions de particules de diamètre moyen supérieur à 0.5 μm par mètre-cube d’air), il existe malheureusement des sources de contamination interne ultérieure à la conception.

Lire la suite

ServerPowerSupply

SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE DES ÉQUIPEMENTS MONO-ALIMENTÉS

Contenu mis à jour le 11 février 2018

Au sein des Centres de données, les références « Tier » (Uptime Institute) qualifient le niveau de disponibilité du service, par exemple : possibilité ou non d’une maintenance de l’infrastructure sans perturbation de la production IT, tolérance ou non à la panne d’un composant quelconque de cette même infrastructure… La qualité de la conception de la fourniture d’énergie, parmi les différentes fonctions distribuées vers les équipements informatiques, est prise en compte dans l’évaluation du niveau de disponibilité. C’est pourquoi la gestion de la continuité de l’alimentation électrique des composants mono-alimentés demande une attention particulière. Généralement, les matériels mono-alimentés ne sont pas pressentis pour une exploitation optimale. S’ils sont double-alimentables par adjonction d’un module d’alimentation électrique additionnel, cette modification matérielle est opérée systématiquement et indépendamment de la finalité IT. Lire la suite

PDU

FONCTIONS DES PDU D’ARRIÈRE DE BAIES

Contenu mis à jour le 14 janvier 2018

Distribuer et répartir de façon redondante la fourniture d’électricité au niveau des équipements IT localisés dans les baies informatiques nécessite l’emploi d’unités de distribution d’énergie (PDU – Power Distribution Unit). Matérialisant la terminaison des chaînes de distribution énergétiques en salle, les PDU assurent l’organisation de la capillarité et de la lisibilité nécessaires à l’exploitation. Indispensable lorsque le nombre d’alimentations à connecter peut aisément avoisiner les 70 éléments par rack. Lire la suite