Articles

networkengineer

LA CONFORMITE DES LOCAUX TECHNIQUES D’ETAGE

Puisqu’ils assurent la distribution locale des services IT aux utilisateurs, les Locaux techniques d’Etage (LTE) répartis dans les bâtiments matérialisent le prolongement structurel des salles informatiques. Cette considération s’applique naturellement dans le cas de salles internalisées et exploitées in loco, mais aussi lors d’une externalisation de l’infrastructure informatique en Centre de données : dans les deux contextes, les sites des équipements clients, fixes comme mobiles, doivent bénéficier d’une innervation de services adéquate en qualité, résilience et densité, et ce quel que soit le lieu de traitement effectif de la requête ou de la donnée.

Contenu mis à jour le 20 janvier 2019

Lire la suite

Electrical Control Cabinet

PRÉVENIR LE RISQUE D’ACCIDENT ÉLECTRIQUE EN SALLE INFORMATIQUE

L’une des missions fondamentales de la salle informatique consiste à fournir de l’énergie en quantité et qualité adéquates aux actifs informatiques, de façon continue, selon une stratégie résiliente d’alimentation. Cette densification de la distribution électrique en salle implique par exemple la mise en œuvre de dispositifs de maintien de la température de référence et de confinement des flux d’air. Elle pose également le problème de la gestion du risque d’accident électrique induit. Prévenir la concrétisation de cette menace et réduire ainsi la probabilité d’apparition du risque constitue donc l’une des préoccupations majeures du concepteur de salles informatiques et techniques, notamment dans le cadre de la lutte contre le risque incendie.

Lire la suite

CoolingTower

3 PARAMÈTRES ESSENTIELS POUR LA CONCEPTION D’UNE STRATÉGIE DE REFROIDISSEMENT (3/3)

Suite et fin de notre série de billets concernant l’organisation de l’apport d’air froid en salle informatique. Lors de la mise en place de dispositifs de climatisation, le concepteur de salles informatiques (in-house ou hébergées en centres de données) souhaite également contribuer à l’amélioration de sa performance énergétique pour lesquels différents outils de mesure (proposés par le consortium The Green Grid) sont mondialement employés. En effet, la capacité du DataCenter à diminuer la part de l’énergie non directement utilisée par les équipements IT conditionne sa rentabilité économique et joue un rôle permissif sur la longévité des organes de soutien. Or, le traitement de la dissipation thermique des matériels IT constitue la principale source de consommation énergétique non-strictement IT.

Lire la suite

ElectricalSwitchgear

LES PRINCIPALES CAUSES DE PANNE ÉLECTRIQUE EN DATACENTER

Garantir la continuité de l’alimentation électrique des équipements IT constitue l’une des fonctions fondamentales des Datacenters. Pourtant, parmi les nombreux articles de presse relatant les incidents de production dont les Centres de données font encore l’objet (et l’année 2017 fût à ce titre particulièrement féconde…), les départs de feu et les arrêts électriques intempestifs représentent les menaces dont la concrétisation est la plus fréquente. Les concepteurs de Datacenters veillent pourtant à l’implantation judicieuse de ces bâtiments spécifiques en s’assurant de la qualité, de la densité, de la robustesse et de la redondance de l’offre énergétique locale tout en évitant autant que possible l’occurrence de risques environnementaux. La tâche est plus ardue pour les exploitants de salles in-house, contraints par la localisation historique du site et ne bénéficiant pas toujours d’une infrastructure de bâtiment à la hauteur des enjeux.

Lire la suite

Air-PM

ISO 16890 : QUEL IMPACT POUR LA GESTION DE LA PROPRETÉ DE L’AIR EN SALLE ?

Jusqu’au début du mois de juin 2018, la norme historique de classification des filtres à air particulaires EN 779-2012 pourra encore être employée. Cependant, à partir de cette date, le standard ISO 16980, publié le 30 août 2016, deviendra l’unique prescription de référence et remplacera EN 779. Avec à la clé, un nouveau système plus lisible qui régira la performance des filtres au regard de la qualité de l’air obtenue.

Lire la suite

CorrosonCI

PROPRETÉ DE L’AIR EN SALLE : SYNTHÈSE DE CE QU’IL FAUT ABSOLUMENT RETENIR

Les spécifications ASHRAE concernant les températures de fonctionnement en salle informatique ainsi que la teneur en humidité (hygrométrie) de son air intérieur sont communément comprises et intégrées dans les actes de conception et d’exploitation. Cependant, concernant la qualité de cet air intérieur, l’ASHRAE propose également un volet encore largement méconnu, dédié à sa propreté et qui s’appuie sur divers standards tels que ISO 14644-1 et ANSI/ISA 71.04-2013.

Lire la suite

APPROCHES SECTORIELLES DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

Considérant les limites de l’indicateur historique de performance énergétique P.U.E. (pour Power Usage Effectiveness), le consortium The Green Grid propose depuis juin 2016 un nouveau modèle d’évaluation qui introduit les critères d’efficience et de résilience en matière de gestion thermique, nommé P.I. (pour Performance Indicator). L’intérêt de P.I. réside notamment dans sa capacité prédictive qui introduit les notions de conformité thermique (mesure du taux d’équipements IT bénéficiant de conditions thermiques favorables) et de résilience thermique (mesure du taux d’équipements IT bénéficiant de conditions thermiques acceptables en contexte de panne ou de maintenance de la fonction climatisation).

Lire la suite

QUALITÉ DE L’AIR EN SALLE : LES 2 GRANDS TYPES DE FILTRATION

La menace que représentent les polluants transportés par l’air pour la production informatique est souvent sous-estimée, car bien au-dessous des seuils naturels de perception visuelle et olfactive. Ils constituent pourtant l’un des principaux facteurs de dégradation des composants électroniques dont regorgent les salles informatiques. Les catégories de moyens préventifs d’assainissement de l’air, avant que celui-ci ne soit acheminé en salle, sont subdivisées en deux grandes familles : la filtration particulaire et la filtration moléculaire.

Lire la suite

TIER UPTIME INSTITUTE vs. STANDARD TIA-942

Y compris sur le continent américain, la confusion est encore fréquente entre le système de classification Tier proposé par The Uptime Institute (TUI) et les spécifications énoncées par The Telecommunications Industry Association (TIA) au niveau du standard ANSI/TIA-942-A. Cet amalgame fut longtemps favorisé et entretenu par l’emploi du terme « Tier » (niveau, degré, échelon) dans les publications des deux organismes, au moins jusqu’en 2014, année durant laquelle TIA entreprit de retirer cette formulation du standard TIA-942.

Lire la suite

ANTICIPER LE RISQUE SISMIQUE EN SALLE INFORMATIQUE : PLANCHER TECHNIQUE ET BAIES

Dans les zones à risque sismique, les nouvelles constructions établies sur le territoire national, et dans une moindre mesure les travaux portant sur les bâtiments existants, doivent depuis mai 2011 se conformer aux spécifications de la réglementation parasismique en vigueur. Si la France métropolitaine ne présente pas de zone à risque sismique supérieur au niveau 4 (moyen), ce n’est pas le cas de certains départements et régions d’outre-mer (Guadeloupe, Martinique) pour lesquels ce risque est fort. En addition du danger que représentent les tremblements de terre pour les personnes et des dégâts potentiellement occasionnés sur les structures architecturales, les conséquences d’un séisme sur les infrastructures et équipements d’une salle informatique ou technique peuvent s’avérer désastreuses et occasionner une forte dégradation de l’activité.

Lire la suite